Rechercher
  • ADEB37

La France et son empreinte carbone (peu importe le messager, seul le message compte)

Mis à jour : 27 sept. 2019

Si on devait répondre à ceux qui disent que la France est bonne élève et que Greta T. (intervention devant l'ONU) ferait mieux de s’adresser à la Chine, à l'Inde ou aux USA :

1) Les pays cités par G.T. ( Brésil, Argentine, Turquie, Allemagne et France) sont les seuls susceptibles de recevoir la plainte car ayant ratifié la convention des droits de l’enfant.

2) Il faut faire la différence entre émission par pays et par habitant et aussi empreinte carbone.

La preuve en image :

- en émission par pays nous sommes effectivement autour de 1%

- en émission par habitant on passe au dessus de la Chine et de l’ Inde

- en empreinte, les choses se gâtent…


Émissions par pays, en valeur absolue, la France n’a pas à rougir :



Forcément, à l'échelle des pays, 65 millions de français contre 1,4 milliards de chinois, ça émet moins... En émissions par habitant : grosse déception, c’est un peu moins vertueux…



Notre émission baisse, autour de 6 tonnes équivalent CO2/ habitant/an alors que notre empreinte carbone ne diminue pas ! (11t CO2eq/habitant)

Pourquoi? Car l'empreinte carbone prend en compte les émissions dites "importées". Les émissions liées à notre consommation d'objets fabriqués ailleurs sont donc incorporées dans cette empreinte carbone.


La répartition de notre empreinte ( là c’était pour la période 2015-2016):



Elle est équivalente à celle de la répartition moyenne mondiale grosso modo



L'empreinte carbone (moyenne bien sûr) d'un français se situe donc entre 11 et 12 tonnes de CO2eq. Pour atteindre les objectifs fixés par la COP21 de Paris et limiter le réchauffement en dessous de 2° il faudrait réduire cette empreinte à 2 tonnes… (source Jancovici -Carbone4)



Est-ce qu’on est dans les clous ??

Chez nous, la loi prévoit que la France élabore tous les 5 ans une stratégie nationale bas carbone (SNBC). La première (SNBC1) a été adoptée en novembre 2015.

La SNBC définit la marche à suivre pour conduire la politique d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre dans des "conditions soutenables sur le plan économique à moyen et long terme". C'est une feuille de route de réduction des émissions.

Elle définit des plafonds nationaux d'émissions de gaz à effet de serre dénommés "budgets carbone". La première version, SNBC1 ayant été adoptée en 2015, on peut vérifier notre implication.



Conclusion : la France, entre 2015 et 2019 a dépassé les budgets alloués et définis par la SNBC1. Au total, les émissions ont bien baissé mais beaucoup moins que prévu.

Et pour ceux qui ont affirmé que la France était déjà vertueuse grâce à son nucléaire. Cette approximation révèle une mauvaise compréhension du problème et une confusion entre énergie et électricité.

en France, l'électricité représente 25% de notre consommation d'énergie finale. Dans ces 25%, 90% sont déjà décarbonés car provenant de modes de production bas carbone, nucléaire et hydro-électrique.

Quand on parle d'énergie, c'est une erreur que de borner sa grille de lecture à l'électricité. Il faut regarder le mix énergétique dans son ensemble. Et la France reste encore un pays "tout fossile", avec 40% de pétrole et 20% de gaz.



références et sources :thread @octal_ , Carbone 4, AIE, Ravijen.fr, I4CE, INSEE, HCC

0 vue

Association de Défense de l'Environnement du Besland: Le Besland est le nom d'un lieu-dit à Bossée, ancien site gallo-romain et source de légendes. Il est témoin de notre patrimoine à travers les siècles.

Partagez vos idées!

Email : asso.deb37@gmail.com

​​​

© 2018 by ADEB37 Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey