Dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) Le Sud Touraine s'est penché sur la transition énergétique et la "croissance verte". La biomasse, la méthanisation, l'hydroélectricité, et pourquoi pas le solaire, sont des solutions applicables à l'échelle de notre territoire, dans le respect et la sauvegarde des patrimoines et environnements. N'oublions pas au passage les économies d'énergie à titre individuel (isolation, pompes à chaleur) dont le subventionnement mérite d'être amélioré. L'éolien, de plus en plus contesté, ne semble pas convenir à notre région et fait depuis longtemps l'objet de nos réflexions et de nos réserves. Voici notre point de vue, applicable aux projets en cours.

 

 

 

 

 

 

 

PROJET ÉOLIEN DE SEPMES :
(en cours, dépôt du dossier en préfecture prévu pour mars 2020)
vous n'êtes pas d'accord?
contactez-nous par mail: asso.deb37@gmail.com
________________________

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : POURQUOI OBJECTER

AU DÉVELOPPEMENT ÉOLIEN

DANS NOTRE RÉGION

Notre force, c'est notre patrimoine...

Sepmes, Bossée, Bournan, Civray sur Esves entre autres font partie de la "boutonnière de Ligueil" telle qu'elle a été étudiée dans un document émanant des services de l'état sur le site données-centre-développement durable.

C'est une "unité paysagère" avec les particularités architecturales qui en font le prix: habitat rural sous forme de grosses fermes regroupées parfois en hameaux, clochers de pierres, manoirs et châteaux.

L'effet d'écrasement qui résulterait de l'installation d'éoliennes gigantesques nécessaires pour capter le peu de vent de notre région sud-Touraine serait une catastrophe pour les monuments historiques, les bâtiments de caractère et le paysage vallonné. On imagine sans peine les conséquences sur le tourisme et la valeur des biens...

Si on s'en tient au facteur de charge en région Centre (le rapport entre la production si le vent soufflait toute l'année et la production réelle quand il y a du vent) est ~ 21,6% (source RTE 2018).

Le promoteur promet 2500 heures de production (104 jours), si on se réfère au facteur de charge des chiffres officiels, c'est 1900 heures en réalité (79 jours). Soit moins de 3 mois de production.

Vous lisez bien : un parc de 5 éoliennes de 165m de haut, 7500 tonnes de béton injectés dans le sol pour moins de 3 mois de production.

Les études produites par la LPO n'auraient pas constaté que l'endroit est un couloir de migration (oies, cigognes, grues, grandes aigrettes : pourtant les habitants les voient passer). Elles n'auraient pas observé sur zone les espèces protégées comme le busard Saint Martin et le busard cendré, et pourtant un des riverains a signalé deux nids chez lui. C'est inquiétant pour le sérieux de l'étude d'impact.

Il a été indiqué également qu'une certaine quantité de CO2 serait évitée, ce qui est faux : l'électricité produite en région centre est d'origine nucléaire qui est également une énergie décarbonée. La Région Centre produit actuellement pratiquement 4 fois plus qu'elle ne consomme.

Rappelons également que les éoliennes, avec la limite physique liée à l'existence du vent, ne peuvent pas remplacer les centrales nucléaires (vous vous doutez bien que les 9 mois où elles ne produisent pas, il faut bien une autre source d'énergie non intermittente), qu'elles ne feront pas disparaître les déchets nucléaires d'un coup de baguette magique, que leur multiplication nécessitera l'existence de centrales à gaz (émettrices de C02) pour les suppléer (c'est le back-up) et que le temps qu'une méthode de stockage d'électricité viable économiquement et écologiquement soit mise en oeuvre, les éoliennes installées aujourd'hui seront déjà en cours de démantèlement. Et le démantèlement et son coût, c'est encore une autre paire de manches.

(Voir le document pdf en cliquant sur : boutonnière de Ligueil .)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet de David Energies en vue de déterminer nombre,taille, puissance et emplacement.

Lien vers le site du promoteur : http://parc-eolien-de-sepmes.com/

invitation permanence.jpg
 

Les raisons environnementales

 

 

Notre région regorge de monuments historiques, châteaux, manoirs, églises aux clochers remarquable, quel gâchis!

<--  exemple en Champagne

- Impact visuel catastrophique pour notre patrimoine culturel et paysager

  Le mât de mesure de 100 mètres posé à Sepmes (pour des éoliennes finalement prévues de 165m pales comprises) est d'ores et déjà visible de Bossée, Bournan, Sainte Maure, Civray sur Esves, etc... Et ne parlons pas de ce clignotement rouge continu repérable la nuit...

Voici des images prises par un drone au niveau du mât à 84 et à 100m et leur double légendé avec les lieux, vous aurez une idée de la visibilité s'il y avait des engins de 150m minimum ... Cliquez sur le lien pour voir l'album photo : https://photos.app.goo.gl/hhrUoNqqTCFoWnx52

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous verrez la visibilité des éoliennes (prévues à Sepmes) de toutes les agglomérations avoisinantes, tout le voisinage sera impacté (et pourtant la hauteur du mât choisie arbitrairement n'est que de 84 mètres, alors qu'on nous promet des éoliennes de 150m dont le mât avoisinera les 100m ...) 

Le PowerPoint complet est ICI

- Impact sur la faune: hécatombe des oiseaux migrateurs, des chauve-souris:

"Les implications potentielles des éoliennes pour les oiseaux sont d’autant plus préoccupantes si l’on considère l’ampleur des propositions actuelles. L’interaction entre les différents parcs éoliens pourrait avoir un effet cumulatif sur les populations d’oiseaux.
Ainsi il est nécessaire autant que possible d’éviter la construction d’éoliennes dans les territoires à forte concentration d’oiseaux, et d’autant plus lorsqu’ils abritent des espèces vulnérables."

voir article sur www.conservation-nature.fr

visibilité des éoliennes de Sepmes

 

Les raisons économiques

répercussions sur la valeur de l'immobilier, sur le tourisme, les commerces, l'artisanat, risques pour le bailleur :

- Dépréciation immobilière des propriétés en co-visibilité qui subissent une perte de 10% à 40%, ou deviennent invendables.

  exemple d'une vente annulée pour cause d'éoliennes bruyantes! lire :  http://immobilier.lefigaro.fr

 

- Impact des éoliennes sur l'immobilier Novembre 2017par Bernard Grangé : cliquer ICI

- Étude très complète d'André Posokhov Novembre 2018 cliquer sur : "dépréciation immobilière"

- Baisse de l’activité artisanale. (Pas d’investissement de rénovation dans un bien déprécié)

- Risques économiques et financiers liés au démantèlement : Le propriétaire qui a signé le bail reste seul responsable, un document plus approfondi vous est proposé ici --> "Risques et dangers pour les propriétaires fonciers"

- Lire les conseils aux propriétaires de terrains démarchés par les promoteurs éoliens --> Ici

- L’éolien ne crée pas d’emplois locaux : engins importés, pilotage à distance

- L'éolien est soutenu par les fonds publics et coûte une fortune au contribuable, lire le rapport accablant de la Cour des Comptes :

Le rapport: https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2018-04/20180418-rapport-soutien-energies-renouvelables.pdf

et les analyses ci-dessous:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/18/energies-renouvelables-la-cour-des-comptes-critique-les-dispositifs-de-soutien-public

http://huet.blog.lemonde.fr/2018/04/19/la-cour-des-comptes-alerte-sur-le-cout-des-enr/

- Baisse de la fréquentation touristique. Impact sur les gîtes. Impact sur les hôtels, les restaurants, les commerces, les sites patrimoniaux....

A ce titre, cette enquête auprès de 1280 touristes par les giteurs/ propriétaires de chambres d'hôtes de l'Indre est édifiante : http://association-hebergeurs-touristiques-indre.com

 "Gîtes de France" a d'ores et déjà pris parti

                               (cliquez pour agrandir) --->

gîtes de France refus label

Les raisons "écologiques"

- L’énergie éolienne est intermittente et aléatoire. Elle nécessite la construction d’une capacité équivalente

de production par des énergies fossiles pilotables: fioul,gaz, charbon, lignite, toutes productrices de CO².

Notre région n'est pas suffisamment ventée pour qu'il y ait un intérêt.

- L’éolien a un potentiel de production faible sur notre territoire en raison de l’insuffisance des vents : échelle 2 sur 7 sur la carte des vents Météo France, soit environ 50 jours de vent par an.

Repris dans le schéma départemental éolien 2009   l'atlas éolien régional est révélateur

                                                                                                                            

 

 

- L’éolien contribue indirectement à l’augmentation du CO² : sa production intermittente est compensée par des énergies fossiles pilotables, émettrices de gaz à effet de serre.

- Utilisation de métaux et terres rares toxiques

- Interférences avec les ondes

carte des vents

Liens utiles

Voir sous-page "contestation"

Association de Défense de l'Environnement du Besland: Le Besland est le nom d'un lieu-dit à Bossée, ancien site gallo-romain et source de légendes. Il est témoin de notre patrimoine à travers les siècles.

Partagez vos idées!

Email : asso.deb37@gmail.com

​​​

© 2018 by ADEB37 Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey
projet eolien Sepmes 23-03-2018jpg_Page1.jpg