Rechercher
  • ADEB37

Soutien financier apporté par l’État aux éoliennes : constat d'échec

Mis à jour : 29 août 2019

"CONCLUSION L’évaluation de la politique de soutien financier apporté par l’État aux éoliennes aboutit à un constat d’échec. Le soutien mis en œuvre depuis 2001 est onéreux, déséquilibré, peu efficace et échappe pour partie au contrôle budgétaire du Parlement. Certes, la production électrique d’origine éolienne représente désormais 5,1 % de la production nationale mais les montants engagés pour parvenir à ce résultat sont déraisonnables et ceux devant être mobilisés pour satisfaire les objectifs élevés du projet de programmation pluriannuelle de l’énergie sont excessifs. Comme les données fournies par la CRE le confirment, si la politique actuelle est maintenue, le montant du soutien financier apporté par l’État aux éoliennes sur la période 2011-2028 (de 72,7 à 90 milliards d’euros) sera supérieur au coût de construction initial de l’ensemble du parc nucléaire français établi en 2012 par la Cour des comptes (70 milliards d’euros valeur 2010 soit environ 80 milliards d’euros valeur 2019). Pourtant, le bénéfice climatique de la politique de soutien aux éoliennes est quasiment nul en termes d’émissions de CO2 puisque l’électricité décarbonée éolienne est appelée à se substituer à l’électricité décarbonée d’origine nucléaire. Les fortes tensions actuelles sur les finances publiques françaises nécessitent de faire des choix et de concentrer le soutien budgétaire de l’État sur les actions ayant une véritable plus-value climatique et sociale. Les propositions du rapporteur visent à réorienter fortement la politique de soutien aux éoliennes afin de réduire son coût et de dégager de nouvelles marges de manœuvre financières appelées à soutenir les politiques climatiques et socialement utiles. Nul ne conteste aujourd’hui la nécessité de soutenir massivement la rénovation thermique des logements ou d’investir dans des transports propres. Les dépenses excessives consacrées au soutien de l’énergie éolienne interdisent de porter l’effort sur les véritables priorités. Si le soutien à l’éolien en mer, posé et flottant, doit être confirmé mais redéfini, il est temps d’interrompre tout soutien à l’éolien terrestre."


Voilà les conclusions sans appel du rapport enregistré le 5 juin 2019 à la présidence de l'Assemblée Nationale. http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/rapports/r1990-a18.pdf

0 vue

Association de Défense de l'Environnement du Besland: Le Besland est le nom d'un lieu-dit à Bossée, ancien site gallo-romain et source de légendes. Il est témoin de notre patrimoine à travers les siècles.

Partagez vos idées!

Email : asso.deb37@gmail.com

​​​

© 2018 by ADEB37 Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey